Qui est Bertrand Affilé ?

Bertrand Affilé

 

Né à Nantes en 1965, je suis devenu herblinois très rapidement, mes parents ayant emménagé au Village expo à l’ouest de ce grand quartier qu’est devenu Bellevue aujourd’hui.

J’ai donc fréquenté les équipements publics qu’offraient déjà la Ville à cette époque : élève à l’école de la Rabotière puis au collège Ernest Renan, j’ai migré ensuite au lycée de secteur, basé à Nantes, le lycée Albert Camus ; je fus également parmi les premiers abonnés à la bibliothèque municipale à son ouverture en 1981, et demeure à ce jour le plus ancien lecteur encore inscrit.

Après un cursus universitaire en économie commencé à l’université de Nantes, j’ai obtenu une licence à l’université de Poitiers avant de réussir ma maîtrise à Nantes en 1990. Attiré par l’enseignement, j’ai donc naturellement postulé auprès du rectorat de Nantes pour effectuer des missions de remplacement en tant que professeur de sciences économiques et sociales (SES), ce qui m’a permis de revenir m’installer sur Nantes. Motivé par ces premières expériences, j’ai ainsi passé et obtenu le CAPES en 1989 puis l’agrégation de SES en 1994. En parallèle, ma famille s’agrandissant –j’ai aujourd’hui trois grands enfants… et un petit-fils–, nous sommes venus nous installer avec ma femme sur notre territoire de cœur, Saint-Herblain, dans le quartier de Preux en 1990. A l’époque, le besoin d’engagement des habitants dans la vie de leur quartier était fort. C’est dans cette logique que j’ai participé à la fondation de l’association « la passerelle de Preux » en 1996 puis suis devenu administrateur du centre socioculturel du Soleil Levant en 1998.

Et c’est cet engagement citoyen et associatif qui, d’une certaine façon, a précipité mon investissement politique local, alors même que j’avais adhéré au Parti socialiste dès 1991, au lendemain d’un congrès de Rennes dévastateur pour ce parti, et qui est depuis resté dans les mémoires de tous les suiveurs de la politique. En effet, c’est en 1995 que j’ai créé avec Pascal Bolo, à l’époque habitant herblinois à Preux, l’association L’Aprodel (association pour la promotion de la démocratie locale), en réaction au manque de concertation dans les projets d’aménagements de Charles Gautier, le maire d’alors. Après quelques années de bisbilles, Charles, en fin stratège, m’a donc proposé d’entrer dans son équipe municipale pour les élections de 2001, et de devenir adjoint à la Culture. De notre opposition initiale est née une relation de confiance forte, de reconnaissance réciproque qui a débouché sur ma nomination en tant que premier adjoint en charge des finances, du personnel, des bâtiments, de l’administration générale et de l’évaluation des politiques publiques en 2008. Depuis 2014, grâce à la confiance des Herblinois-e-s, je suis maire de Saint-Herblain et vice-président de Nantes métropole aux côtés de Johanna Rolland. Mais parce que la politique n’est pas un métier, même si s’occuper du bien public et de l’intérêt général est chronophage, je continue d’exercer à temps partiel mon métier d’enseignant en lycée, toujours animé de la même volonté de transmettre et partager des connaissances.

 

liste-affile-st-Herblain

Nous soutenir

Apportez votre
contribution financière

Nous suivre

twitter-affile   facebook-affile